Nicolas Claidière
Laboratoire de psychologie cognitive
Aix-Marseille University, CNRS
13331 Marseille, France

De la psychologie évolutionniste à l’évolution culturelle

Darwin en Tête!De la psychologie évolutionniste à l’évolution culturelle. Claidière N. Dans Van der Henst, J-B. & Mercier, H. (Eds.) Evolution et cognition. Grenoble: PUG. 2009.

Résumé:

Dans ce court chapitre introductif je défends l’idée que les modèles Darwiniens récents de l’évolution culturelle ne peuvent pas être dissociés de leurs a priori psychologiques et donc qu’il est possible d’utiliser la psychologie évolutionniste comme moyen d’évaluation de ces différentes approches. Je présente les théories mémétiques, de la coévolution gène-culture et de l’épidémiologie des représentations, en insistant dans chaque cas sur les présupposés cognitifs sur lesquelles elles reposent. A la lumière de travaux récents en psychologie j’en conclus que la sélection n’est pas la seule force à l’œuvre dans l’évolution culturelle, la construction jouant un rôle au moins aussi important. Ce résultat montre les limites d’une analogie trop poussée entre l’évolution culturelle et l’évolution biologique.

Short summary in English, the book is in French.

In this introductory chapter, I argue that recent Darwinian models of cultural evolution cannot be dissociated from their psychological assumptions and that evolutionary psychology can therefore be used as a mean to evaluate those models. I review memetic theory, gene-culture coevolutionary theory and the epidemiology of representation. For every theory, I detail its psychological commitments and compare the view they offer to recent work in psychology. The main conclusion of the chapter being that evolutionary psychology support the claim that both selective and constructive forces are at work in cultural evolution, limiting the interest of a precise analogy between biological and cultural evolution.

Claidière N. From evolutionary psychology to cultural evolution. In Van der Henst, J-B. & Mercier, H. (Eds). Evolution and cognition. 2009

Les darwinismes contemporains en sciences humaines

Les Mondes DarwiniensHeintz, C. & Claidière, N. 2009 Les darwinismes contemporains en sciences humaines. In Les mondes darwiniens: l’évolution de l’évolution (ed. T. Heams, P. Huneman, G. Lecointre & M. Silberstein). Paris: Syllepse.

Les théories darwiniennes en sciences humaines sont très diverses et le rejet ou la critique d’une théorie spécifique peut difficilement être généralisée à toutes les approches. Dans ce chapitre, nous présentons quelques critères pour distinguer les différentes théories darwiniennes de la culture et pour permettre aux lecteurs de juger de la valeur et de la plausibilité de chacune. Nous présenterons cependant des arguments en faveur d’une théorie particulière – l’épidémiologie culturelle – qui selon nous exploite au mieux les apports du darwinisme pour comprendre les comportements humains et les différences culturelles.